La compagnie

Rêveries Mobiles


La compagnie Rêveries Mobiles est née en 2010 à Lyon sous l’impulsion de Clarisse Toulan. C’est à l’issue d’études théâtrales et d’un voyage en Asie où elle s’est formée aux formes traditionnelles du théâtre d’ombres, qu’elle crée la compagnie et un premier projet singulier pour le jeune public avec Benjamin Gibert et Louise Didon.

En entreprenant la création du bateau, la compagnie s’inscrit dans la voie d’un théâtre synesthésique où s’articulent formes animées, images lumineuses, arts visuels, musique et odeurs autour d’une certaine « poétique des sens » qui interpellent la réception et l’imaginaire du jeune public.

Depuis 2012,  le spectacle le bateau a le vent en poupe. Soutenu dès le départ par le Théâtre des Clochards Célestes à Lyon, il s’inscrit rapidement dans le paysage jeune public régional puis national. Aujourd’hui et pour la 10ème saison à venir, le bateau continue de voguer sur le réseau jeune public et compte déjà plus de 500 escales publiques !

En 2016, la compagnie s’est engagée dans la création d’un projet immersif intitulé  #Jouons! où se rencontrent musique live et scénographie lumineuse évolutive.

Entre 2016 et 2020, toute l’équipe des Rêveurs Mobiles (qui s’est étoffée au fil des projets et des rencontres) participe à la création du projet îles, inspiré d’un voyage maternant en Polynésie. Ce spectacle mêle marionnettes, théâtre d’ombres et d’objets filmés, paysages sonores et musique acoustique. Sa sortie, décalée par le contexte du Covid-19, est prévue pour décembre 2020.

Parallèlement à la diffusion de ces spectacles, la  compagnie propose des ateliers pédagogiques, notamment dans le cadre des EAC. Agréée depuis 2014 par l’Éducation nationale, nous sommes intervenus dans de nombreux établissements.


Quand la presse parle de nos SPECTACLES… 

« Les très jeunes spectateurs s’abandonnent très vite au voyage proposé par la compagnie Rêveries Mobiles.(…) Ponctuée de chants et d’accompagnements au violoncelle et à l’accordéon, la poésie  prend place et offre aux plus petits une belle première rencontre avec le spectacle.» – Grain de sel

« Il est des spectacles dits  «à partir de deux ans» hautement recommandables à tous. C’est le cas du bateau. Le nom de la compagnie qui le porte, Rêveries Mobiles, résume d’ailleurs parfaitement l’objet de cette création […] les enfants ont les yeux écarquillés devant ce récit en 3D qui ne laisse aucun sens de côté ! »Le Petit Bulletin